fbpx

Saint-Antoine, mon moyen-âge

Il est temps pour moi de remonter les goulets de mon histoire en vous livrant une version quelque peu nostalgique de Saint-Antoine l’Abbaye. Blotti on fond de mon cœur et du Sud-Grésivaudan, ce joyau de molasse médiévale continue de resplendir jusqu’au Sud-Ouest de ma nouvelle vie. « On longera les épais murs du Palais abbatial àLire la suite « Saint-Antoine, mon moyen-âge »

Pujols-le-Très-Haut

Quand j’écrivais à propos de Notre-Dame de Peyragude avoir « le sentiment qu’on pourrait monter encore », je ne m’attendais pas à être conduit à Pujols. Pujols dont le vieux village semble émerger des nuages tel un sanctuaire divin. Il y règne d’ailleurs un calme olympien. Pour tout dire, j’en suis même surpris. C’est louche. Les dieuxLire la suite « Pujols-le-Très-Haut »

Auvillar, sans prétention

Il fait encore nuit et il pleut. Les températures sont proches de la solidification. Mes yeux semi-ouverts cherchent dans l’obscurité une once de motivation à sortir affronter ce Mordor aquitain. Et cependant, mon mécanique squelette me jette dans la voiture et en met automatiquement le contact. Auvillar, tu m’attires, c’est plus fort que moi. « PlantéeLire la suite « Auvillar, sans prétention »

Saint-Cirq l’acrobate

La route s’infiltre dans le Lot au point d’en avoir les pieds mouillés. Tumultueuse et sauvage, la rivière montre la voie parmi les abruptes falaises. Un orage minéral terrifiant et en même temps apaisant, le poids des eaux sombres inspirant un certain ancrage. Toutes ces aspérités sont habillées de la rousseur automnale. On assiste ainsiLire la suite « Saint-Cirq l’acrobate »

À l’ombre de Gordes

C’est un bel exercice de mémoire que de tenter de replonger dans ces vacances en Luberon, puisqu’elles me parlent d’un temps que mes enfants ne peuvent pas connaître. Nous séjournions à Apt en amoureux, en effet, prêts à nous escapader dès que l’envie nous prenait dans les villages perchés caractéristiques des alentours. “La massive égliseLire la suite « À l’ombre de Gordes »

Villeneuve-Monflanquin

Posé entre les pierres de la minuscule place des Arts à Monflanquin, je récupère de mon escapade villeuvoise. Villeneuve-sur-Lot, vue d’ici, c’est la grande ville bruyante et embouteillée, ce sont les passants qui parlent au téléphone si fort qu’on dirait qu’ils te causent à toi, alors que tu essaies de te concentrer sur ton dessinLire la suite « Villeneuve-Monflanquin »