fbpx

Saint-Antoine, mon moyen-âge

Saint-Antoine l'Abbaye au-dessus de sa Halle

Il est temps pour moi de remonter les goulets de mon histoire en vous livrant une version quelque peu nostalgique de Saint-Antoine l’Abbaye. Blotti on fond de mon cœur et du Sud-Grésivaudan, ce joyau de molasse médiévale continue de resplendir jusqu’au Sud-Ouest de ma nouvelle vie.

« On longera les épais murs du Palais abbatial à la rosace émouvante »

L’église abbatiale, solide bloc de pierre jauni et arrondi par les siècles, trône tout en haut, entourée du Gros mur, du Grand escalier et du Grand terrain. De son parvis s’écoulent variété de ruelles, qui alimentent les faubourgs, s’immisçant entre et sous les maisons. On les dévale volontiers, pour aller faire ses courses ou trempette dans le Furand.

Quitter les quartiers populaires du bas du village pour retrouver les marchands du temple de la bourgeoisie touristique, dont les étals s’approchent toujours plus de l’édifice religieux, peut se faire de deux manières. La plus directe consiste à se fouler les chevilles sur les galets inégaux des goulets de passage. La seconde, à s’embourber dans le Sentier du flâneur qui contourne le bourg par la forêt, longeant la butte castrale cimetiérisée et traversant à gué le petit ruisseau.

En haut, on longera les épais murs du Palais abbatial à la rosace émouvante, avant de redescendre sur le mail s’étancher au Bélier rouge ou aux Tentations. L’occasion sans doute de se remémorer les hauts faits millénaires de ce lieu de pèlerinage, de la lutte contre le Mal des ardents et ses expérimentations chirurgicales à la victoire de l’USEA l’année dernière, en passant par les nombreuses transgressions enfantines qui ont parcouru avec moi la commune et ses souterrains secrets.

Car Saint-Antoine reste et demeure un espace de rencontres, un forum où païens et religieux, paysans historiques et artistes néo-ruraux, footeux, touristes, enfants, commerçants, historiens et artisans, tous se réunissent autour de l’amour de ce village hors du temps.


Plus beaux souvenirs de France © :

Laisser un commentaire