fbpx

Les mondes de Pont-Aven

Dessin panoramique de Pont-Aven par Tchandra Cocheta

Vissé sur le petit pont central du grand Pont-Aven, j’hésite. Ou je me tourne vers le nord, vers un village pittoresque rassemblé autour de son ruisseau ; ou je me tourne vers le sud, vers un port ouvert sur l’océan Atlantique. Volte-face, recto-verso, c’est radical. Ce minuscule pont sans nom sur l’Aven est le portail de deux mondes.

Pont-Aven : le village, le moulin

Je commence par l’amont. L’Aven, étroit et tumultueux comme dans les Alpes, serpente entre les galeries de la cité des peintres. Les commerces réinsufflent la vie dans les pierres centenaires. Mais même changé en pizzeria, le moulin confère à cette face de la ville le charme désuet du siècle dernier (et de celui d’avant).

Demi-tour. L’Aven devient aber : le fleuve s’ouvre et se laisse envahir par la mer. Une multitude de dériveurs pointent leurs mâts vers le ciel. Les quais s’élargissent, les maisons s’abaissent. L’océan et son horizon rectiligne ne sont pas encore en vue, mais déjà Pont-Aven prend le large.

Le port de Pont-Aven

En transposant ces deux univers sur un seul dessin, bien que panoramique, je découvre que Pont-Aven possède un troisième visage. Une troisième face, qui fait la jointure d’une façon assez surprenante. En effet, perpendiculairement au pont, entre la mer et la montage, d’immenses villas se pavanent. Que dis-je, des villas, ce sont là des châteaux, des manoirs, des hôtels particuliers remplis de fenêtres et de recoins difficiles à chauffer.

« Même changé en pizzeria, le moulin confère à cette face de la ville le charme désuet du siècle dernier (et de celui d’avant). »

J’admire la diversité de cette ville tripartite. Le pont d’où je dessine en est la porte. Porte aux trois dimensions, porte aux trois émotions. C’est toute la Bretagne qui s’écoule ici et qui, transformée dans le creuset de Pont-Aven, s’en va aux quatre vents rayonner sur le monde. Quant à moi, juché sur mon pont, je cherche la porte qui me ramènera à la maison…

Souvenirs de Pont-Aven (ne pas forcément conserver dans une boîte en fer) :
close

Accompagnez-moi en voyage !

Abonnez-vous pour recevoir chaque nouveau récit dans votre boîte mail

Un avis sur « Les mondes de Pont-Aven »

Laisser un commentaire